Cameroun : 79 élèves enlevés dans le Nord-Ouest anglophone

, modifié à
  • A
  • A
Bamenda
La ville de Bamenda est située au Nord-Ouest du pays. © REINNIER KAZE / AFP
Partagez sur :

Le principal de l'établissement, un enseignant et un chauffeur ont également été enlevés par des hommes armés non-identifiés. 

Soixante dix neuf élèves ont été enlevés lundi, à la veille de la prestation de serment du président Paul Biya, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, le plus important kidnapping dans cette zone anglophone depuis le début du conflit avec des séparatistes armés.

Outre les élèves, le principal de la Presbyterian Secondary School de Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest, un enseignant et un chauffeur ont également été enlevés par des hommes armés non identifiés, a indiqué une source gouvernementale.

Les forces de sécurité quadrillent l'établissement. "Les recherches pour retrouver les otages ont été lancées, la mobilisation est totale", a ajouté cette source qui s'exprimait à l'issue d'une réunion de crise. L'enlèvement des élèves a été confirmé par une source proche de l'établissement et une source sécuritaire.

"L'établissement est quadrillé par les forces de sécurité. Nous n'y avons pas accès", a précisé la source proche de l'établissement.

Les séparatistes s'attaquent régulièrement aux écoles. Dans les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une crise socio-politique sans précédent s'est installée fin 2016. Elle s'est transformée fin 2017 en conflit armé. 

Les attaques de séparatistes armés sur les écoles sont nombreuses depuis le début du conflit. Mi-octobre, six élèves avaient été enlevés dans une attaque de lycée à Bamenda, selon des sources concordantes. Les autorités avaient démenti. Le jour de la rentrée scolaire début septembre, un directeur d'école avait été assassiné, un professeur mutilé et plusieurs lycées attaqués.