Brésil : le médium accusé d'être prédateur sexuel inculpé pour viol

  • A
  • A
Après avoir disparu plusieurs jours, l'accusé s'était rendu aux autorités le 16 décembre.
Après avoir disparu plusieurs jours, l'accusé s'était rendu aux autorités le 16 décembre. © EVARISTO SA / AFP
Partagez sur :
Les enquêteurs brésiliens ont identifié 225 femmes qui pourraient être des victimes potentielles du célèbre gourou.

Le médium brésilien Joao de Deus (Jean de Dieu), accusé d'agressions sexuelles par plusieurs centaines de femmes et en détention provisoire depuis le 16 décembre, a été inculpé vendredi pour quatre viols.

Quatre viols commis en 2018. De son vrai nom Joao Teixeira de Faria, le médium de 76 ans qui pratiquait de prétendues "guérisons spirituelles" dans son temple à Abadiania, dans l'État de Goias, près de Brasilia, a été inculpé pour quatre crimes commis en 2018. Deux "viols par ruse" et deux "viols sur personnes vulnérables", selon l'agence de presse officielle Agência Brasil. Le bureau du procureur général de Goias a décidé d'inculper Joao de Deus après avoir examiné les témoignages de 19 femmes, mais des centaines d'autres plaintes ont été déposées au cours du mois de décembre.

Quelque 600 plaintes. Le scandale a éclaté après la diffusion d'une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des dizaines de témoignages de femmes. Elles racontaient notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au cours de séances de "guérison spirituelle". Quelque 600 plaintes ont été déposées au total contre Joao de Deus au cours du mois de décembre. Toutefois, beaucoup devraient être écartées de l'enquête criminelle en raison de la prescription. Au total, 255 femmes ont été identifiées comme victimes potentielles. Ces dernières étaient âgées de 9 à 67 ans au moment des agressions qu'elles ont rapportées.

Des signalements du monde entier. Après avoir disparu plusieurs jours, Joao de Deus s'était rendu aux autorités le 16 décembre. La police a découvert dans ses propriétés des pistolets, des pierres précieuses ainsi qu'une mallette contenant l'équivalent de 300.000 dollars. Le parquet a reçu des plaintes contre le médium de tout le pays, ainsi que d'Allemagne, d'Australie, de Belgique, de Bolivie, des Éats-Unis et de Suisse.