Viol en Inde : des aveux sous violence ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Un avocat défendant trois des auteurs présumés du viol collectif d'une étudiante à New Delhi, décédée des suites de l'agression, a accusé jeudi la police d'avoir fait usage de la force pour soutirer les aveux des accusés.

"Tous les accusés ont été gravement battus par la police, qui a utilisé la force pour soutirer les déclarations qui s'adaptent aux preuves rassemblées", a dénoncé cet avocat, M.L. Sharma, qui s'exprimait à l'extérieur du tribunal où cinq hommes devaient comparaître jeudi pour la deuxième fois.