Syrie: le Conseil de Sécurité doit agir (ONU)

  • A
  • A
Partagez sur :

Lakhdar Brahimi, émissaire des Nations unies pour la Syrie, exhorte le Conseil de sécurité de l'Onu à prendre une initiative pour mettre fin au conflit meurtrier entre le président Bachar al Assad et les insurgés, rapporte jeudi le quotidien arabophone al Hayat.

Le diplomate algérien, désigné en août par l'Onu et la Ligue arabe comme successeur de Kofi Annan, juge désormais évident qu'aucune des parties au conflit n'est en mesure de mettre fin aux violences. "Je suis en train de discuter avec le Conseil de sécurité, et je leur ai expliqué honnêtement que les Syriens sont incapables de négocier et de résoudre eux-mêmes leurs problèmes", dit Lakhdar Brahimi.

>> LIRE AUSSI : Syrie : 65.000 tués "dans des fosses collectives"

 "Il n'y a plus d'autre cadre que le Conseil de sécurité pour s'occuper de ce problème et chercher à sauver la Syrie", insiste-t-il. Al Hayat précise que Lakhdar Brahimi a présenté un programme en six points au Conseil de sécurité, dont l'adoption d'un "dialogue de principe" entre le gouvernement et les insurgés, sans aller jusqu'à évoquer un cessez-le-feu.

La Russie et la Chine ont opposé à trois reprises leurs vetos au Conseil de sécurité à des projets occidentaux de résolutions, destinées à mettre en place des sanctions contre le gouvernement de Bachar al Assad. 

>> LIRE AUSSI : Syrie : 65 jeunes exécutés par balle