Syrie : Ban Ki-moon inquiet pour la région

  • A
  • A
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a averti mercredi que la crise syrienne pourrait avoir des répercussions régionales "retentissantes", évoquant une situation "extrêmement dangereuse".

La "crise a des répercussions potentielles retentissantes pour la région et le monde", a déclaré M. Ban. "Notre responsabilité est de travailler en vue d'une résolution de cette situation et de cette crise extrêmement dangereuses", a-t-il ajouté lors d'un discours prononcé à Jakarta.

Ban Ki-moon a précisé que l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan, qui était en Syrie les 10 et 11 mars, "travaille inlassablement" à la résolution de la crise.

Dans une version de son discours diffusé à l'avance, le numéro un de l'ONU devait dire qu'il "s'attendait à ce que (Kofi Annan retourne à Damas très bientôt". Mais, dans la version actuellement prononcée du discours, il n'a en revanche fait aucune référence à un possible nouveau voyage de Kofi Annan à Damas.