Scandale sexuel en Turquie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Six membres importants d'un parti d'opposition turc ont démissionné samedi, portant à dix le nombre de responsables du même parti qui ont quitté leurs fonctions dans une affaire de vidéos sexuellement compromettantes, à l'approche des élections législatives de juin. Toutes ces personnalités appartiennent au parti d'opposition MHP (Parti d'action nationaliste), et quatre des six nouveaux démissionnaires ont le titre de vice-président du parti, a annoncé l'agence de presse Anatolie. Ils ont été menacés par un groupe obscur, "Différents nationalistes", qui prévient qu'il va mettre sur internet des vidéos compromettantes, pour assainir le parti.