Quand Boris Boillon défendait Kadhafi

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le nouvel ambassadeur de France en Tunisie de nouveau montré du doigt. Boris Boillon apparaît dans une vidéo qui fait le buzz sur internet depuis quelques jours, lors de son passage dans Le Grand Journal de Canal +, en novembre dernier. Sur l'extrait, il explique que le guide suprême libyen l'appelle "mon fils".

Boris Boillon assure ensuite que si Mouammar Kadhafi "a été un terroriste, il ne l'est plus". Car, affirme l'ambassadeur de France en Tunisie et à l'époque en Irak, "il a fait son autocritique". Enfin, ajoute-t-il, "dans sa vie on fait tous des erreurs et on a tous le droit au rachat".

A peine arrivé en Tunisie, il y a tout juste une semaine, il avait dû s'excuser sur le plateau d'un journal tunisien après s'être accroché, deux jours plus tôt, avec deux journalistes.