Pédophilie : le Vatican épinglé par Amnesty

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Vatican a manqué à ses obligations internationales vis-à-vis de la protection de l'enfance, dans les affaires d'abus sexuels sur des mineurs commis par des prêtres, estime le rapport annuel d'Amnesty International publié vendredi. "Le Saint-Siège n'a pas suffisamment respecté ses obligations internationales sur la protection des enfants", souligne Amnesty, qui a consacré pour la première fois un chapitre spécifique au Vatican dans son rapport annuel.

L'ONG mentionne les "preuves croissantes d'abus sexuels concernant des enfants commis par des membres du clergé ces dernières décennies et l'incapacité persistante de l'Eglise catholique à faire face à ces crimes de manière appropriée". Le pape a reconnu ces abus lors de ses visites dans les pays concernés, tels que l'Irlande, Malte et le Royaume-Uni, et a exprimé ses regrets, note l'organisation de défense des droits de l'Homme, qui a son siège à Londres.