PIP : un fournisseur allemand nie toute faute

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le distributeur allemand de produits chimiques Brenntag a récusé vendredi toute faute pour ne pas avoir contrôlé l'utilisation que faisait la société française PIP productrice de prothèses mammaires défectueuses du silicone qu'elle lui a livré.

"Il n'existe aucune obligation légale pour les fournisseurs de contrôler l'utilisation" par le client du silicone qu'ils vendent, d'autant que "le secret des formules et des procédés de production est un standard dans de nombreuses branches", a affirmé Brenntag dans un communiqué.

"PIP s'est présenté comme un fournisseur de produits de santé diversifié, qui produisait, outre les implants, d'autres produits", dont des pansements et des garnitures de prothèses, a-t-il ajouté. "Rien n'indiquait donc que les produits fournis par Brenntag seraient utilisés pour des applications à l'intérieur du corps humain", selon le groupe.