Obama ne croit pas à la fin de l'euro

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président des Etats-Unis Barack Obama a estimé lundi que la zone euro ne se déliterait pas sous le poids de la crise de la dette, mais que des "mesures décisives" restaient à prendre sur le Vieux continent face à cette menace.

Barack Obama, qui s'exprimait en soirée à New York devant des donateurs du parti démocrate, a noté que la situation économique aux Etats-Unis était encore précaire, et a mis en garde contre des "vents contraires dans les prochains mois".

"L'Europe est toujours un problème, et beaucoup de gens dans cette pièce qui font des affaires en Europe comprennent cela", a noté Barack Obama face à une soixantaine de personnes, dont des responsables de firmes de Wall Street.

"Je ne pense pas qu'en définitive les Européens laisseront l'euro se déliter. Mais il va falloir qu'ils prennent des mesures décisives. Je passe énormément de temps à essayer de travailler avec eux, et (le secrétaire au Trésor) Tim Geithner passe beaucoup de temps à travailler avec eux, pour faire en sorte qu'ils reconnaissent que plus vite ils prendront des mesures décisives, plus vite nous serons en meilleure position", a-t-il ajouté.