Nouvelle manifestation monstre au Chili

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Des heurts ont éclaté mardi au Chili en marge d'une manifestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes demandant une réforme du système éducatif, dans un conflit qui rentre dans son troisième mois et qui a fait dégringoler la popularité du président Sebastian Pinera. Le cortège, composée majoritairement par des étudiants, a rassemblé dans la capitale 100.000 protestataires selon les organisateurs, et 60.000 selon la police. Le défilé s'est déroulé d'abord dans le calme dans les rues de la capitale du Chili, les manifestants arborant des pancartes réclamant notamment la gratuité dans l'enseignement public.

Mais le rassemblement a ensuite dégénéré. Des petits groupes ont commencé à mettre le feu à des voitures, à casser des vitres et à former des barricades. Les forces de l'ordre ont eu recours à des canons à eau et à des gaz lacrymogènes pour les disperser. Selon le vice-ministre de l'Intérieur, Rodrigo Ubilla, 273 personnes ont été arrêtées et 39 personnes, dont 23 policiers, ont été blessées.