Libye : une agence de presse critique l'armée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'agence Libya Press, qui fait partie du groupe de médias Al Ghad fondé par Saïf al Islam, fils du colonel Mouammar Kadhafi, a diffusé une critique en règle de l'armée, l'accusant d'être corrumpue et d'avoir des effectifs pléthoriques sans rapport avec les besoins du pays. Dans un article signé du rédacteur en chef de son service politique, l'agence réclame que les responsables du ministère de la Défense soient des "personnalités politiques et civiles, respectables et patriotes", accusant les chefs de l'armée d'avoir profité financièrement de l'expropriation de milliers d'hectares.

L'article, dont un officier a affirmé qu'il avait été rédigé par quelqu'un "qui ne connaît pas bien la Libye", s'interroge sur la capacité de l'armée à défendre le pays alors que "nombreux sont ceux au sein de sa hiérarchie qui sont détenteurs d'argent, de trésors, de terrains et de monopoles". L'armée emploie 10% des hommes actifs et 2,0% de la population totale du pays, soit bien "au-delà de ses besoins de défense et de sécurité", écrit encore Libya Press.

L'agence a annoncé en décembre avoir cessé d'opérer sur le territoire libyen en raison d'une répression menaçante pour ses reporters.