Liban : Al Qaïda accuse le Hezbollah

  • A
  • A
Partagez sur :

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) accuse le Hezbollah libanais du double attentat à la bombe perpétré vendredi à Tripoli dans le nord du Liban et le menace de représailles, annonce samedi le site internet américain SITE. Bien qu'Aqmi ne soit pas opérationnel au Liban, son communiqué montre le ressentiment croissant des groupes musulmans sunnites de la région à l'encontre du Hezbollah chiite.

>> A LIRE AUSSI : Un double attentat frappe Tripoli au Liban

Dans des tweets, Aqmi dit savoir avec "certitude" que le Hezbollah, soutenu par l'Iran chiite, est responsable des deux attentats, apparemment coordonnés, qui ont fait au total 42 morts et des centaines de blessés.

Le Hezbollah, qui était autrefois à la fois apprécié des sunnites et des chiites pour son combat contre Israël, a perdu le soutien de nombreux sunnites depuis qu'il a rejoint les forces loyales au président syrien Bachar al Assad, un alaouite (branche du chiisme) qui lutte depuis plus de deux ans face à une insurrection à majorité sunnite.