Le père de Cassez veut "rester très prudent"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le père de Florence Cassez a salué jeudi "un grand pas", mais a dit "rester très prudent" au sujet d'une éventuelle libération de sa fille emprisonnée au Mexique pour enlèvements, après l'annonce d'une proposition du rapporteur devant la Cour suprême en ce sens.

"C'est un grand pas, enfin on va rester très prudent, parce que des déceptions, on en a essuyées plusieurs", a déclaré Bernard Cassez devant sa maison de Dunkerque, après l'annonce la veille de la Cour suprême mexicaine selon laquelle le rapporteur va proposer la libération de la jeune femme. "On a eu Florence au téléphone hier, comme tous les jours, mais on ne connaissait pas encore la nouvelle", a poursuivi Bernard Cassez.

"Aujourd'hui, on reste dans l'attente, on attend. Malheureusement, il faut attendre encore une quinzaine de jours, ça va être long, surtout pour elle. On attend, voilà", a-t-il répété.
L'audience doit avoir lieu le 21 mars, selon l'avocat, qui n'a pu préciser si la décision serait rendue dans la foulée ou ultérieurement.