Le FPI de Gbagbo participera aux législatives

  • A
  • A
Partagez sur :

Une coalition de partis politiques proches de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui avait appelé dans un premier temps au boycott des élections législatives est revenue sur sa décision et participera au scrutin de dimanche. Cette décision, qui devrait apaiser les tensions pré-électorales, constitue un enjeu supplémentaire pour le président Alassane Ouattara qui a promis de réconcilier le pays après la guerre civile qui a suivi l'élection présidentielle entre décembre 2010 et avril 2011.

"Nous avons le sentiment que le gouvernement souhaite poursuivre le dialogue", a déclaré tard lundi soir Dehoua Serie, le porte-parole de la coalition qui inclut le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ancien chef d'Etat. "Nous pensons que nous devons participer à l'élection." La guerre civile, qui s'est déclenchée par le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle, a fait 3.000 morts et plus d'un million de déplacés.