La Slovaquie opposée aux euro-obligations

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La Slovaquie a rejoint vendredi l'Allemagne et la France dans leur opposition à l'idée d'euro-obligations pour aider la zone euro à sortir de la crise. "Moi, je dis non. Cela pourrait constituer une étape évidente vers une union budgétaire", a déclaré le ministre slovaque des Finances Ivan Milkos au journal SME, en réagissant à l'idée lancée cette semaine par Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois et chef de file des ministres des Finances de l'Union monétaire. Les Européens sont très divisés sur cette idée de parapluie obligataire commun, perçue par ses promoteurs comme un moyen de protéger les pays les plus fragiles d'attaques spéculatives sur les marchés. L'Italie soutient Jean-Claude Juncker dans cette initiative, alors que la France y est opposée.