Kenya: Des responsables appelés à partir

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Selon un sondage d'Infotrak Research & Consulting publié samedi, 82% des Kenyans souhaitent que les six responsables, soupçonnés par la Cour pénale internationale (CPI) d'être mêlés aux violences post-électorales de 2008, quittent leurs fonctions ou qu'ils soient limogés. Le procureur général de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, a dévoilé mercredi le nom des six personnes concernées. Les six suspects ont annoncé qu'ils se présenteraient volontairement devant la CPI et coopéreraient avec les enquêteurs.