Israël: Polémique autour d'Yitzhak Rabin

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Einat Wilf, une députée travailliste israélienne, a enclenché une polémique en proposant de retirer la portrait de l'ancien Premier ministre assassiné, Yitzhak Rabin, de la salle de réunion du groupe parlementaire de la formation à la Knesset. "Il est temps que le Parti travailliste cesse d'utiliser Rabin comme un symbole de tous nos espoirs perdus", s'est justifiée la députée à la radio militaire. "Je préférerais que l'on mette la photo de David Ben-Gourion (le premier chef de gouvernement israélien) comme symbole d'une renaissance, plutôt que le portrait peint d'une personnalité qui pour beaucoup symbolise des occasions manquées", a-t-elle souligné. "Il faut peut-être renoncer aux cérémonies de commémoration pour surmonter le deuil... Je n'ai rien contre Rabin, je veux seulement que le Parti travailliste enraye son déclin depuis son assassinat", a aussi martelé la députée. Le 4 novembre 1995, à l'issue d'un rassemblement pacifiste à Tel-Aviv, Yitzhak Rabin a été abattu de trois balles dans le dos par un extrémiste juif, Ygal Amir, qui voulait faire capoter les accords d'Oslo.