Iran : nouvelle fédération d'opposants à Paris

  • A
  • A
Partagez sur :

Un nouveau rassemblement politique fédérant les opposants iraniens, l'IRGDC, s'est créé à Paris pour réclamer des élections libres en Iran, ont annoncé mercredi à la presse ses responsables. Le Congrès des démocrates verts iraniens réunit des membres de la plupart des tendances de l'opposition iranienne, à l'exception de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple iranien, principale organisation de l'opposition en exil et dont le siège se trouve dans le Val d'Oise.

Le nouveau rassemblement prône le respect des droits de l'Homme, la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Iran, et l'instauration d'une "démocratie séculaire", séparant la religion et l'Etat. "L’objectif principal du Congrès des démocrates verts iraniens est de parvenir à des élections libres et équitables, sous le contrôle d’institutions internationales telles que les Nations unies (...), en vue d’assurer la transition démocratique de l’Iran", ont indiqué mercredi ses fondateurs.

Ce rassemblement revendique une filiation avec le mouvement vert qui avait contesté la réélection le 12 juin 2009 du président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Certains de ses membres sont proches des deux figures du mouvement vert, l'ancien Premier ministre Mir Hossein Moussavi et l'ancien président du Parlement Mehdi Karoubi, aujourd'hui en résidence surveillée en Iran.