Iran : Paris dénonce un "déni de démocratie"

  • A
  • A
Partagez sur :

La France, "indignée" de la condamnation en appel des cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, estime qu'il s'agit d'un nouveau "déni de démocratie", a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères.

"La France est indignée par la confirmation en appel de la condamnation de M. Jafar Panahi à six années de prison et vingt ans d'interdiction d’exercer son métier et de sortie du territoire", a déclaré Bernard Valero, porte-parole du Quai d'Orsay.