Inde-sacrifice humain : peine de mort

  • A
  • A
Partagez sur :

Un "sorcier" indien qui avait décapité un garçon de 11 ans pour offrir sa tête en sacrifice à une déesse a été condamné à la peine de mort, a-t-on appris mardi de source policière, une affaire qui souligne la persistance des croyances occultes dans certaines régions du pays.

Un tribunal de l'Etat défavorisé du Chhattisgarh (centre) a condamné lundi à la pendaison Dilip Rathia, 32 ans, pour le meurtre et la décapitation du garçonnet, qui avait disparu en février 2012 alors qu'il visitait une foire de village. "Nous avons prouvé que l'homme a décapité le garçon et que sa tête a été offerte à une déesse locale pour avoir plus de chance", a déclaré à l'AFP par téléphone un policier qui a participé à l'enquête, Praful Thakur. L'affaire avait éclaté lorsque la police avait découvert le squelette sans tête de l'enfant dans le village à majorité tribale de Barpali, à 195 km au nord-est de la capitale du Chhattisgarh, Raipur. Agissant sur la base de renseignements, la police avait perquisitionné le domicile d'un homme connu localement comme "sorcier". La tête y fut découverte.