Greenpeace: "La Russie nous doit des excuses"

  • A
  • A
Partagez sur :

Camila Speziale, militante argentine de Greenpeace amnistiée par la Russie, a estimé samedi que Moscou devait des excuses aux 30 membres de l'équipage de l'association bloqués pendant plus de trois mois en Russie après une action dans l'Antarctique.

"La Russie nous doit des excuses à tous", a affirmé la militante à des journalistes venus l'accueillir à son arrivée à l'aéroport international d'Ezeiza, près de Buenos Aires, en compagnie d'un autre militant argentin de Greenpeace, Hernan Perez Orsi. La jeune militante de 21 ans a notamment raconté avoir particulièrement mal vécu "l'isolement qui s'est ajouté à un fort sentiment d'injustice".