Facebook attaqué pour une page pro-Intifada

  • A
  • A
Partagez sur :

Facebook et son co-fondateur Mark Zuckerberg font l'objet d'une plainte déposée aux Etats-Unis pour avoir hébergé une page, entre-temps fermée, qui appelait à la "troisième Intifada" contre Israël, montrent des documents de justice dévoilés par le site TechCrunch. La page en question avait attiré près d'un demi-million de "fans". Elle a été fermée mardi après qu'Israël a contacté la direction de Facebook, en affirmant que son contenu appelait "à tuer des Israéliens et des juifs".

Le plaignant, Larry Klayman, a déposé plainte auprès d'un tribunal de la capitale américaine Washington et demandé un milliard de dollars de dommages et intérêts, selon les documents publiés par TechCrunch.
Il se décrit comme "un citoyen américain d'origine juive (...), soucieux de la sécurité d'Israël et de tous les peuples". Même si la page a été retirée, Larry Klayman estime que la direction du réseau social a fait preuve de "négligence" en ne répondant pas assez vite aux injonctions de fermeture de la page.