Diane Lazarevic : "j'envie les familles"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que la libération de quatre otages au Niger a été officialisée mardi, la fille de Pierre Lazarevic, enlevé au Mali en novembre 2011, a réagi mercredi matin sur Europe 1. "Je suis très contente qu'ils soient libérés. J'envie les familles, j'aurai aimé être à leur place", a souligné Diane Lazarevic. Pierre Lazarevic a été enlevé en même temps que Philippe Verdon. Ce dernier a été retrouvé mort d'une balle dans la tête au Mali en juillet dernier.

>> A LIRE AUSSi : Les quatre otages d'Arlit ont été libérés

"Je suis également très en colère contre le gouvernement qui m"'avait assuré il y a deux mois que, s'il y avait libération, il y aurait libération pour les otages d'Areva et pour mon père. On m'avait assuré que le négociateur négociait pour les cinq otages", a expliqué Diane Lazarevic. "Je pense qu'il n'y a absolument pas eu de négociations pour mon père".

"Les otages d'Areva, il y a une entreprise derrière, une puissance. Mon père est un anonyme. Il y aura peut-être une libération plus tard, mais la priorité était à ces otages-là", a relevé Diane Lazarevic. "Le Quai d'Orsay m'a dit il y a deux mois que la France ne verse pas de rançon, mais qu'Areva le ferait sûrement", a conclu la fille de l'otage.