Chine: La diplomatie nippone décriée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La presse officielle chinoise a assimilé lundi le ministre japonais des Affaires étrangères Seiji Maehara à un "extrémiste", coupable d'avoir fait capoter vendredi une rencontre formelle prévue entre les Premiers ministres des deux pays. "(Le Premier ministre japonais Naoto) Kan a fait un mauvais choix pour représenter le Japon dans les relations internationales. Cet homme politique d'une nouvelle génération, jeune et prometteur, s'est révélé être davantage un extrémiste politique qu'un diplomate", a estimé le journal d'Etat Global Times, cité par l'AFP. Afin de déminer la crise persistante entre les deux voisins, le Japon avait annoncé vendredi à Hanoï une rencontre officielle, en face à face, entre les chefs de gouvernement japonais Naoto Kan et chinois Wen Jiabao. Cet entretien a finalement été annulé, la délégation chinoise accusant les Nippons d'avoir délibérément menti et "ruiné" l'atmosphère nécessaire.