Chen Guangcheng accuse la Chine

  • A
  • A
Partagez sur :

Le dissident chinois Chen Guangcheng a accusé mardi les autorités chinoises de maltraiter un membre de sa famille, dans un appel téléphonique au Congrès à Washington depuis son lit d'hôpital à Pékin.

L'avocat aveugle, auteur d'une évasion spectaculaire de sa résidence surveillée fin avril, suivie d'une semaine à l'ambassade de Pékin, téléphonait pour la seconde fois au Congrès américain depuis l'hôpital de Pékin.

Contrairement à la première audition, Chen Guangcheng ne s'est pas montré inquiet de sa propre situation, mais il a accusé les autorités locales de la province de Shandong (est) de chercher à se venger de lui en accusant son neveu de meurtre. "Ce sont des accusations falsifiées. Ces gens du comté de Yinan ne se soucient pas du tout de la loi en Chine", a dit Chen Guangcheng au téléphone, alors que l'un de ses plus célèbres soutiens, Bob Fu, traduisait ses déclarations aux membres du comité des Affaires étrangères.