Bouclier-Russie: Pas de oui inconditionnel

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le président russe Dmitri Medvedev a prévenu samedi que la réponse positive donnée par la Russie à l'Otan pour travailler à un bouclier antimissile en Europe était conditionnée à la qualité de cette collaboration. "La Russie doit encore se faire une idée définitive de ce que sera le système antimissile européen", a-t-il dit à la presse qui l'interrogeait sur la portée de l'accord conclu le jour même à Lisbonne lors du sommet Otan-Russie.