Bahreïn : recours "excessif à la force"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le gouvernement bahreïni a admis un recours "excessif à la force" contre les manifestants qui réclamaient des réformes démocratiques ainsi que les "mauvais traitements de détenus", dans un communiqué publié lundi.

"Malheureusement, il y a eu des cas de force excessive et de mauvais traitement des détenus", annonce le gouvernement dans son communiqué publié avant la publication attendue mercredi d'un rapport d'enquête d'une commission indépendante sur la répression des protestations de février/mars.