"Affaire Barcenas" : le Parti populaire pâtit

  • A
  • A
Partagez sur :

Les soupçons de "caisse noire" alimentant le Parti populaire (PP) pèsent sur la cote du parti conservateur au pouvoir en Espagne, à en croire un sondage publié dimanche par le quotidien El Pais. Le parti du président du gouvernement Mariano Rajoy tombe à 23,9% d'intentions de vote dans cette enquête de l'institut Metroscopia, son plus bas niveau depuis sa large victoire aux élections législatives de novembre 2011, contre 29,8% il y a un mois. Les socialistes du PSOE sont crédités de 23,5%, presque sans changement par rapport à janvier.

L'"affaire Barcenas", du nom d'un ancien trésorier du PP, a été révélée il y a une quinzaine de jours par le journal El Mundo, selon lequel des responsables du parti conservateur dont Mariano Rajoy ont reçu pendant des années jusqu'à 15.000 euros mensuels de "compléments de salaire". Quatre-vingt pour cent des personnes interrogées dans le sondage d'El Pais jugent que les responsables cités par les médias devraient démissionner. Si 85% des sondés disent n'avoir guère ou pas confiance en Mariano Rajoy, ils sont 89% à penser la même chose du dirigeant socialiste Alfredo Perez Rubalcaba.