Af. Sud : les instituteurs devront pointer

  • A
  • A
Partagez sur :

Le gouvernement sud-africain veut installer un système de reconnaissance des empreintes digitales des instituteurs afin de les faire pointer et endiguer leur absentéisme, a annoncé la ministre de l'Enseignement primaire. "Tout comme dans les usines, les enseignants doivent (scanner leurs empreintes digitales) quand ils arrivent au travail. A 10 heures, nous saurons combien d'enseignants ne sont pas à l'école, au niveau national. A la fin de la journée, ils devront à nouveau scanner leurs doigts pour partie", a déclaré la ministre Angie Motshekga lors d'une cérémonie samedi.

Le nouveau système devrait permettre de responsabiliser des chefs d'établissement, alors que l'absentéisme des enseignants --mal payés et peu motivés-- est un fléau frappant des écoles sud-africaines manquant par ailleurs souvent de livres, de vitres aux fenêtres ou d'eau courante. Or, "nous n'avons de rapports complets sur l'absentéisme des enseignants", a déclaré Mme Motshekga, selon le quotidien The Sowetan de lundi.

La ministre a dit qu'elle avait été choquée par le nombre d'enseignants absents pendant les visites d’écoles d'hommes politiques à la rentrée, en janvier: "Il y avait 1.000 enseignants absents dans 451 écoles visitées en une journée", a-t-elle relevé.