A Alep, "des bombardements quasi-continus"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1. Jacques Bérès, un chirurgien qui s'est rendu à plusieurs reprises en Syrie, a décrit lundi au micro d'Europe 1 la situation "absolument terrible" dans le pays. "C'est l'horreur ces jours-ci", a-t-il raconté, expliquant qu'à Alep, dans le nord de la Syrie, il y avait "des bombardements quasi-continus sur des civils sans défense". "Hier [dimanche, NDLR], plusieurs ambulanciers ont été tués en essayant de porter secours à des blessés", a indiqué le médecin.

"Les lignes de front peuvent être très proches les unes des autres. On ne peut pas tirer des projectiles qui iraient trop loin dans la destruction, donc le régime de Bachar al-Assad a trouvé des barils d'explosifs remplis de clous, de ferraille et de substances incendiaires", qui sont largués sur des civils.