Bretagne : le conducteur d'un TGV oublie de marquer l'arrêt à Lamballe

, modifié à
  • A
  • A
"Il ne s'agit pas d'une défaillance technique, mais bien d'un oubli, cela se produit peut-être une ou deux fois dans l'année", a expliqué la SNCF. Image d'illustration.
"Il ne s'agit pas d'une défaillance technique, mais bien d'un oubli, cela se produit peut-être une ou deux fois dans l'année", a expliqué la SNCF. Image d'illustration. © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Les 69 passagers, qui voulaient descendre à Lamballe, sont finalement descendus à l'arrêt suivant : Saint-Brieuc, à une vingtaine de kilomètres.

Un simple oubli, voilà ce qui est arrivé à un conducteur de TGV dimanche dernier. Aux manettes d'un trajet Paris-Lannion dans les Côtes-d'Armor, il a omis de s'arrêter à Lamballe, arrêt pourtant bien prévu sur sa feuille de route, a rapporté lundi FranceInfo.

69 passagers lésés. A la mi-journée, le TGV a donc passé la gare de Lamballe sans y effectuer d'arrêt, au grand dam des 69 passagers qui avaient prévu de stopper là leur voyage. La descente s'est finalement faite à l'arrêt suivant, Saint-Brieuc, situé à 15 minutes de trajet. Impossible en effet d'arrêter le train "au milieu de nulle part", s'est justifiée la SNCF. Arrivés à Saint-Brieuc, les passagers ont pu regagner Lamballe en prenant un train en sens inverse. 

"Une à deux fois dans l'année". "Il ne s'agit pas d'une défaillance technique, mais bien d'un oubli, cela se produit peut-être une ou deux fois dans l'année, sur les lignes où certaines gares ne sont pas systématiquement desservies", a expliqué la SNCF.