Strasbourg : un enfant et un adulte électrisés lors d'un atelier périscolaire

  • A
  • A
école Gustave-Doré, Strasbourg crédit : Capture d'écran Google Street View - 1280
L'enfant et l'animateur ont été blessés dans le cadre d'un atelier périscolaire qui s'est déroulé dans l'école Gustave-Doré de Strasbourg. © Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :
Un enfant de neuf ou dix ans et un animateur ont été électrifiés mardi après-midi lors d'un atelier de pyrogravure organisé dans le cadre périscolaire. L'enfant a fait un arrêt cardio-respiratoire et a été brûlé au bras et au torse.

Un enfant et un animateur ont été blessés après avoir été électrisés mardi après-midi lors d'un atelier périscolaire de pyrogravure dans la cour d'une école élémentaire à Strasbourg, ont indiqué des sources concordantes.

Un enfant gravement blessé

L'accident s'est produit vers 16 heures dans la cour de l'école élémentaire Gustave-Doré alors qu'un groupe de huit élèves participait à un atelier périscolaire de pyrogravure avec un animateur d'une association. Le garçon, en arrêt cardiaque, a été pris en charge par "le responsable périscolaire formé aux premiers secours, puis un parent d'élève, infirmier, a pris le relais pour lui pratiquer un massage cardiaque jusqu'à l'arrivée des secours", a raconté Françoise Buffet, adjointe au maire de Strasbourg en charge de l'éducation. L'enfant, brûlé au bras et au torse, ainsi que l'animateur ont été évacués vers le centre hospitalier de Hautepierre. 

Une enquête en cours pour déterminer les circonstances de l'électrisation 

Une enquête judiciaire est en cours, a indiqué la police. Elle doit déterminer dans quelles circonstances l'enfant, scolarisé en CM1 et âgé de neuf ou dix ans, et l'animateur ont été en contact avec de l'électricité. "L'association [en charge de l'atelier périscolaire] intervient pour la ville depuis quelques années. Nous allons étudier le contenu de l'animation tel qu'il est décrit dans le contrat et la réalité de l'activité", a souligné Françoise Buffet.

Une cellule psychologique a été mise en place conjointement par la ville et l'Éducation nationale. L'école élémentaire a été fermée pour les besoins de l'enquête et devrait rouvrir jeudi ou vendredi.