Sa voyante lui prédit sa mort, elle est hospitalisée puis porte plainte

, modifié à
  • A
  • A
Pour Magalie, la prédiction d'une voyante s'est révélée néfaste sur sa santé. (Photo d'illustration)
Pour Magalie, la prédiction d'une voyante s'est révélée néfaste sur sa santé. (Photo d'illustration) © PAUL J. RICHARDS / AFP
Partagez sur :

Troublée par les prédictions de la médium, la femme de 35 ans a été contrainte de se reposer.

Une bien néfaste prédiction, rapportée jeudi par Le Républicain lorrain. Lorsque Magalie, jeune mère habitant Thionville, en Moselle, se voit prédire sa mort, d'une crise cardiaque "en février-mars 2018" par une médium installée à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) et repérée via Facebook, elle panique. La femme de 35 ans décide de consulter un cardiologue, qui ne décèle rien d'anormal chez elle. Pourtant, elle n'est pas rassurée. Ce qui lui dit sa voyante lorsqu'elle la consulte de nouveau pour en savoir plus ne la rassérène pas non plus : "Votre malaise cardiaque, vous l’avez bien fait et bien eu… Après [il faut] savoir que tous les cardiologues ne sont pas réellement compétents", ose dire la médium à Magalie, qui avait déjà confié être sujette à des malaises.

Troubles digestifs. Magalie vit très mal la prédiction de la voyante. Elle est hospitalisée cet été pour des troubles digestifs. "Je ne voulais plus quitter l’hôpital. Là, au moins, j’étais en sécurité si la prédiction se réalisait", raconte-t-elle. Depuis, Magalie est suivie par une psychologue, qui lui a conseillé de porter plainte contre la voyante. "Elle a profité d’une faille chez moi et s’y est engouffrée. Elle s’est appuyée sur les informations que je lui donnais et m’a piégée", regrette la mère de famille.

"Charlatan". Injoignable, la voyante a changé de nom sur Facebook, rapporte le quotidien régional. Mais selon l'Institut des arts divinatoires, aucun doute n'est possible : il s'agit d'un "charlatan" qui a prédit cette sombre nouvelle à Magalie, qui entre en maison de repos pour trois semaines, après avoir porté plainte.

Les + lus