Nancy : une victime de violences conjugales donne l’alerte en pharmacie

, modifié à
  • A
  • A
Image d'illustration
Image d'illustration © AFP
Partagez sur :
Ce week-end une femme a dénoncé des violences conjugales dans une pharmacie de son quartier à Nancy. La pharmacienne a fait le lien avec la police qui a rapidement interpellé le conjoint violent au domicile du couple, il sera jugé le 5 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Nancy et d’ici là il a interdiction d’entrer en contact avec la plaignante.

 Samedi, une femme s’est présentée dans une pharmacie à Nancy pour signaler les violences conjugales dont elle était victime. Elle avait, dit-elle, entendu dire qu’elle pouvait signaler de tels faits en pharmacie. Elle a expliqué à la pharmacienne avoir été menacée par son concubin qui tenait un couteau. La pharmacienne a prévenu les forces de l’ordre, la police est rapidement intervenu et a interpellé le conjoint à son domicile. Le suspect a été placé en garde à vue.

 

Lorsqu’elle a déposé plainte au commissariat de police de Nancy, la jeune femme a expliqué avoir été violentée à trois reprises par son conjoint depuis le début de l’année. Elle a également précisé qu’elle était enceinte de 5 mois.

Le suspect reconnait une gifle mais nie la menace au couteau

Samedi une nouvelle dispute a éclaté au sein du couple et son conjoint l’a giflée avant de la menacer avec un couteau, selon le récit de la victime. Elle a pris la fuite et a signalé les faits dans une pharmacie. Le suspect a reconnu avoir giflé sa concubine mais il a nié l’avoir menacé avec un couteau.

Une voisine du couple a confirmé avoir déjà entendu des scènes de violence et avoir vu la plaignante avec des contusions au visage. Le suspect a désormais interdiction de contacter la plaignante et de se rendre au domicile de la plaignante avant son audience fixée le 5 juin prochain précise le procureur de la république de Nancy.

Europe 1
Par Marion Dubreuil