Hommage à Sophie Le Tan : "C'était une cérémonie très émouvante"

  • A
  • A
1:33
© Charlotte Baechler/Europe1
Partagez sur :
A Strasbourg dimanche, une centaine de personnes a participé à un hommage émouvant à Sophie Le Tan, l'étudiante tuée en 2018 et dont le corps a été retrouvé mercredi 23 octobre dans une forêt. 
REPORTAGE

Dimanche matin à la pagode vietnamienne de Strasbourg, une centaine de personnes était réunie pour rendre hommage à Sophie Le Tan, l'étudiante tuée l'année dernière alors qu'elle visitait un appartement pour une location. Son corps démembré a été retrouvé mercredi 23 octobre dans une forêt en Alsace. Au micro d'Europe 1, ceux venus lui rendre hommage confient leur émotion.   

"C'était une cérémonie très émouvante avec des prières, le son de la cloche, des tambours... C'était une véritable communion, une élévation, quelque chose qui nous dépasse. L'objectif étant de faire en sorte que l'âme de Sophie repose en paix", raconte Chantal, émue à la fin de la procession, même si elle ne connaissait pas personnellement Sophie Le Tan. Une cérémonie digne, rythmée par des textes et des chants bouddhistes, a été rendue à la jeune étudiante. Les participants ont déposé des roses blanches et des bougies autour de son portrait. 

"On se dit que, tous les jours, on peut être confronté à ce genre d'événements"

Sandrine a allumé une bougie en mémoire de la jeune fille. Elle se sent concernée par son histoire. "En fait, on se dit que, tous les jours, on peut être confronté à ce genre d'événements. Et c'est triste pour la famille", lâche-t-elle, en pleurs.  

Sophie Le Tan était portée disparue depuis le 7 septembre 2018, le jour de son 20e anniversaire. Elle était partie visiter seule un appartement à Schiltigheim, commune limitrophe de Strasbourg. Jean-Marc Reiser, qui avait posté l'annonce immobilière, et qui a été arrêté, est suspecté de l'avoir assassinée.

"Ses parents sont tellement dignes"

Christiane, elle, a participé aux nombreuses battues avec les proches de l'étudiante : "Avec tout ça, on a appris à connaître la famille, ses parents tellement dignes. C'est un peu plus compliqué pour la maman, mais le papa a été à toutes les recherches. Je l'ai vu batailler dans les feuilles… Enfin c'est horrible de penser qu'il cherchait sa fille… Je suis désolée, je suis émue... Je suis là pour eux aujourd'hui". 

La cérémonie s'est terminée par un repas convivial, toujours dans la pagode et dans le respect de la tradition bouddhiste.

Europe 1
Par Charlotte Baechler, édité par Céline Brégand