Haute-Garonne : deux chevaux blessés par balles, une cagnotte pour payer les frais vétérinaires

, modifié à
  • A
  • A
Le 22 décembre dernier, Solène a découvert que ses deux chevaux avaient été blessés, l'un à l'encolure, l'autre à la cuisse (image d'illustration).
Le 22 décembre dernier, Solène a découvert que ses deux chevaux avaient été blessés, l'un à l'encolure, l'autre à la cuisse (image d'illustration). © KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP
Partagez sur :
Pour payer les frais vétérinaires de leurs chevaux blessés par balles, leurs propriétaires avaient lancé une cagnotte en ligne, avec succès.

La générosité a été au rendez-vous. Une cagnotte en ligne, avec 2.000 euros d'objectif de dons, comprenait lundi 2.219 euros. Elle avait été lancée après un accident survenu le 22 décembre dernier : deux chevaux ont été blessés par balles à Labastide-Clermont en Haute-Garonne, rapporte Ouest-France. Leurs propriétaires avaient besoin d'argent pour payer les frais vétérinaires.

La radio révèle la présence d'une balle. Trois jours avant Noël, à Labastide-Clermont, située au sud-ouest de Toulouse, Solène va donner à manger à ses deux chevaux. Mais, mauvaise surprise, l'un d'entre eux, Paloose, a une blessure à la cuisse. L'autre, Anapa, jument enceinte, a une plaie importante à l'encolure. 

Après avoir envisagé une attaque de sanglier, la vétérinaire découvre finalement en faisant passer des radios aux chevaux qu'une balle est logée dans la cuisse de Paloose. Le projectile a en fait traversé l'encolure d'Anapa avant de finir sa course dans sa congénère. 

"La veille, ma voisine a entendu un coup de fusil". Dix jours après, le mystère demeure quant à l'origine de cet incident. Mais la piste de l'accident de chasse est quand même avancée, à moins que ce soit un acte de malveillance. "La veille, ma voisine nous a assuré avoir entendu un coup de fusil très proche de la maison et le lendemain, on a entendu tirer dans le brouillard", a indiqué Solène. Une plainte contre X a en tout cas été déposée.

La fondation Brigitte Bardot et l’association 30 millions d’amis se sont aussi portés partie civile dans de dossier. "Les faits se sont déroulés à 50 mètres de chez nous, entre 6 heures et 10 heures du matin. Cela aurait pu toucher un enfant", a déploré la propriétaire, choquée.

Paloose, hospitalisé depuis lundi. Grâce à la cagnotte lancée sur le site Leetchi, la famille a désormais assez d'argent pour payer les frais vétérinaires et sauver Paloose.

Ce dernier, dont la plaie commençait à nécroser, a été hospitalisé lundi dans un établissement vétérinaire.

Les + lus