Gironde : au McDonald's, elle retrouve des bouts de gant ensanglantés dans son wrap

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Selon la cliente, qui a retrouvé des bouts de gants ensanglantés dans un sandwich, McDonald's s'est excusé et lui a proposé de faire une visite des cuisines en famille.

Mauvaise surprise pour la cliente du McDonald's de La Sauve, en Gironde. En rentrant chez elle vendredi après avoir retiré sa commande au drive, la jeune femme dit avoir retrouvé, dans un "P'tit Wrap", "deux morceaux de gants avec du sang".

Au départ, un simple échange proposé. Selon elle, il s'agit de doigts de gants que les salariés de l'enseigne mettent lorsqu'ils ont une coupure. En appelant le restaurant, furieuse, elle se serait vu proposer un échange. "Inadmissible", pour la Girondine, qui a expliqué au journal Sud-Ouest que son "interlocuteur disait ne pas comprendre, que ce n’était pas possible car de ce côté-là de la cuisine, on n’utilisait pas de gants".

" Si ça avait été une petite erreur, un morceau de papier retrouvé dans mon sandwich, je n’aurais rien dit. Mais là, il y avait du sang "

Elle a ensuite posté l'image de ces bouts de gants sur Facebook, une publication qui a recueilli mardi matin plus de 3.200 partages. Alertée, la direction de McDonald's lui a envoyé un message privé vendredi soir. Le lendemain, un propriétaire de restaurants McDonald's franchisés s'est excusé auprès d'elle "au nom de McDo et de toute son équipe".

Une visite des cuisines, refusée. Il lui a également proposé une visite des cuisines en famille, proposition refusée immédiatement par la cliente. "Si ça avait été une petite erreur, un morceau de papier retrouvé dans mon sandwich, je n’aurais rien dit. Mais là, il y avait du sang. Qui me dit que le personne qui a saigné n’est pas atteinte du sida, de l’hépatite ou d’une autre maladie", se plaint-elle à Sud-Ouest.

McDonald's s'excuse et ouvre un dossier. Elle a donc décidé de porter plainte et de saisir les services d’hygiène rattachés à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Selon le quotidien régional, la direction nationale de McDonald's aurait ouvert un dossier sur cet "accident". Le restaurant, lui, s'est excusé et a assuré qu'il mettait tout en oeuvre "pour qu’un tel incident ne se produise pas".

Les + lus