Dans le Val d'Oise, un incendie provoqué par un "suprémaciste noir"

  • A
  • A
Les enquêteurs tentent de savoir si le suspect cherchait à confectionner un ou des engins explosifs. 0:48
Les enquêteurs tentent de savoir si le suspect cherchait à confectionner un ou des engins explosifs. © AFP
Partagez sur :
Une explosion a eu lieu mercredi matin dans un immeuble à Saint-Leu-la-Forêt dans le Val d'Oise. Elle a été provoquée par un locataire qui aurait manipulé des produits chimiques. Cet homme est, selon la police, un "suprémaciste noir" connu du renseignement territorial. 

À Saint-Leu-la-Forêt dans le Val d'Oise, les pompiers sont intervenus mercredi matin après l'explosion d'un appartement, qui a déclenché un incendie et l'évacuation de tous les habitants de la résidence. L'explosion involontaire a été provoquée par l'un de ses occupants qui aurait manipulé des substances chimiques. 

 

Ces divers ingrédients chimiques laissent à penser que le locataire de l'appartement cherchait à confectionner un ou des engins explosifs. C'est l'hypothèse principale des enquêteurs. Cet homme de 36 ans est bien connu des services de police et notamment du renseignement territorial : il milite pour la constitution d'une Nation noire. "C'est un suprémaciste noir, il ne s'en cache pas", a relaté un fonctionnaire de police au Point

Pour l'heure, pas de saisine du parquet antiterroriste

L'homme a été gravement blessé aux mains. Sa compagne, qui se trouvait elle aussi dans l'appartement au moment de l'explosion, est actuellement en garde à vue. Tous les deux vont devoir expliquer aux policiers pourquoi ils avaient ces produits chimiques chez eux et ce qu'ils comptaient en faire. Pour le moment, le parquet national antiterroriste ne s'est pas saisi de l'affaire et la trentaine d'habitants de la résidence a pu regagner son logement dans la journée. 

Europe 1
Par Gwladys Laffitte, édité par Tiffany Fillon