Ce que l'on sait de l'évasion de la prison de Fresnes dimanche

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dimanche, un détenu de 28 ans s'est évadé de la prison de Fresnes malgré les tirs des surveillants. 

Lundi matin, il était toujours recherché. Le détenu récidiviste, qui s'est évadé dimanche de la prison de Fresnes, n'a toujours pas été retrouvé par les forces de l'ordre. L’enquête sur les modalités de son évasion, elle, avance petit à petit. Europe 1 fait le point. 

Un drap et la force de ses bras. Un drap et ses bras, voilà en tout et pour tout ce qu'a utilisé le prisonnier pour filer au nez et à la barbe des surveillants de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne. Vers 16 heures, ce détenu, âgé de 28 ans, est ainsi passé au-dessus du mur de la cour de promenade, se protégeant des barbelés avec le tissu. La manœuvre s'est donc faite à l'ancienne, sans complices et sans explosifs pour cet homme libérable en 2026.

Trois tirs dans sa direction. Lors de cette évasion, les surveillants de deux miradors ont vu le prisonnier filer et l'un d'entre eux a même tiré trois fois dans la direction du détenu, sans parvenir à le toucher. L'évadé s'est seulement blessé aux mains en escaladant le mur. 

Déjà une évasion rocambolesque en 2016. Le jeune homme, bien connu des services de police pour divers vols et extorsions, est un habitué des tentatives d’évasions de la prison, du dépôt mais aussi du tribunal. En décembre 2016, lors de son procès à Créteil, il s'était glissé dans l'interstice entre la vitre et la base du box des accusés. Il avait ensuite bondi hors de la salle d'audience et avait gagné le métro d'où il s'était évaporé dans la nature.

Ce n'est que des mois plus tard qu'il avait été rattrapé. Cette tentative d'évasion lui avait valu une condamnation à trois ans de prison supplémentaires mais aussi le statut de détenu particulièrement surveillé. 

Europe 1
Par Salomé Legrand, édité par Noémi Marois

Les + lus