Braquage de capsules de café : deux suspects mis en examen

, modifié à
  • A
  • A
Le braquage visait des capsules et des machines Nespresso (photo d'illustration).
Le braquage visait des capsules et des machines Nespresso (photo d'illustration). © NESPRESSO/NESTLE
Partagez sur :
En avril 2017, trois hommes attaquaient un camion de fret avant de faire feu pour échapper aux gendarmes. Deux suspects ont été mis en examen cette semaine.

Ils avaient jeté leur dévolu sur du café. Deux hommes soupçonnés d'être impliqués dans un braquage survenu il y a un an ont été mis en examen cette semaine, a appris Europe 1 vendredi. 

Des coups de feu. Le matin du 14 avril 2017, dans le Val-de-Marne, trois malfaiteurs à bord d'une grosse berline allemande volée bloquent un camion transportant 14 palettes de capsules de café et de machines Nespresso - une cargaison évaluée à 170.000 euros. Ils prennent les commandes du poids lourd et séquestrent le chauffeur, qu'ils relâchent en Seine-et-Marne.

Les gendarmes parviennent à localiser les braqueurs dans la commune de Montcerf, et les surprennent alors qu'ils sont en train de décharger la marchandise. L'un des malfaiteurs fait alors feu à plusieurs reprises en direction des militaires, et les suspects parviennent à prendre la fuite à pied, laissant sur place la cargaison.

Placés en détention provisoire. Après un an d'enquête, les gendarmes de la section de recherches de Paris et de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) sont parvenus à identifier deux suspects, âgés d'une cinquantaine d'années, et dont les noms étaient déjà associés à des affaires de meurtre.

Lundi matin, le GIGN a assisté les enquêteurs pour interpeller ces deux hommes, dans le Val-De-Marne et les Hauts-de-Seine. Les deux suspects ont été mis en examen pour vol en bande organisée avec arme, enlèvement et séquestration, et tentatives de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique. Ils ont été placés en détention provisoire.

Europe 1
Par Pierre de Cossette