Yvelines : plus de bus après une agression

  • A
  • A
Partagez sur :

Les salariés de CSO ont fait valoir jeudi leur droit de retrait après l'agression d'un chauffeur de bus et de deux agents d'ambiance mercredi soir à Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines, a-t-on appris de sources concordantes.

Vers 22H30, cinq personnes, dont l'une était fortement alcoolisée, sont montées dans un bus de la société CSO, filiale de Veolia. Le chauffeur a demandé à l'homme ivre de descendre avant d'être frappé par les membres de ce groupe, selon une source policière.

Venu au secours du chauffeur, un agent d'ambiance a été frappé à coups de pied au visage, tandis que le second agent était maintenu à distance de la bagarre sous la menace d'un couteau.
Les agresseurs ont ensuite pris la fuite, a ajouté la même source.

Le chauffeur et les deux agents ont ramené le bus au dépôt. Le conducteur et l'un des médiateurs, tous deux blessés à la tête, ont été conduits à l'hôpital de Poissy dans les Yvelines.

La ligne de bus a été suspendue pour la nuit et le personnel de la société a fait valoir son droit de retrait en fin de matinée, entraînant l'interruption totale du service sur le réseau, a précisé une porte-parole de la direction.