Un cambrioleur francilien trahi par les judas

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Après de nombreux cambriolages constatés dans différentes communes de la région parisienne en juillet 2010, une enquête policière a permis de constater que le cambrioleur agissait toujours selon un même mode opératoire.

Le judas des portes d’entrée des appartements se trouvant sur le même palier que celui ciblé par le cambrioleur, était systématiquement obturé avec du papier mâché, afin d’empêcher tout visibilité de la part du voisinage. C’est l’ADN prélevé sur ces papiers qui l’a permis de l'identifier

Localisé dans une maison d’arrêt de la région parisienne, l’homme de 38 ans bien connu des services de police pour 56 faits, a été interpellé le 12 janvier par les policiers de la sûreté territoriale. Extrait de son lieu d’incarcération, il a été entendu sur les faits et a reconnu une centaine de cambriolages commis sur l’ensemble de l’agglomération parisienne.