Monaco/Campora : les agresseurs condamnés

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Trois hommes, accusés d'avoir agressé Jean-Louis Campora, ex-président de l'AS Monaco, dans sa villa de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) en décembre 2009, ont été condamnés mercredi à des peines de deux ans et demi à cinq ans de prison ferme par la cour d'assises des Alpes-Maritimes.

Le ministère public avait requis six ans de prison contre Patrice Coradini, 27 ans, le vigile employé par M. Campora, qui avait permis à ses deux comparses de pénétrer dans la villa. Il écope de cinq ans, dont un avec sursis. La cour a suivi les réquisitions pour Franck Launoy, 41 ans, condamné à cinq ans d'emprisonnement. Enfin, Moana Ventre, 24 ans, écope de trois ans, dont six mois avec sursis, au lieu des trois ans ferme requis par l'avocat général.