Disparition de Chloé : le père témoigne

  • A
  • A
Partagez sur :

"Chez nous, tout allait très bien", assure Jésus Rodriguez, le père de la jeune Chloé, disparue depuis vendredi, interrogé par le Midi Libre. "Il y a quelques jours, on était partis en Champagne voir les grands-parents et ça s’était superbement passé. Chloé est une fille réservée qui fait des études." Lui qui ne croit pas à une fugue ajoute même : "Je souhaite à tout le monde d’avoir une enfant comme ça".

L'incompréhension domine dans la famille depuis la disparition de l'adolescente âgée de 15 ans qui réside à Barjac, dans le Gard. Vendredi, elle a rangé son scooter devant la maison familiale et n'a plus donné signe de vie depuis. Seuls son casque et son téléphone portable manquent. 110 gendarmes sont mobilisés pour retrouver la jeune fille. "Depuis vendredi, ils ratissent toute la zone, ont scruté la maison avec une minutie extraordinaire, témoigne Jésus Rodriguez. Aujourd’hui, la brigade des mineurs de Nîmes est venue en renfort avec un gros effectif. Une cellule de soutien est présente pour réconforter, surtout ma femme."

"Si on pose une question, ils ne répondent pas"

Le père de l'adolescente assure "ne pas en savoir plus" que les éléments parus dans la presse. "Au début, [les gendarmes] ont envisagé qu’un délinquant ait pu faire du mal à une enfant dans un bois. Mais [ils] nous ont fait comprendre qu’il était dans notre intérêt de ne pas connaître les investigations afin que rien ne soit divulgué qui puisse fausser des pistes. Si on pose une question, ils ne répondent pas."

Désemparé, Jésus Rodriguez doit pourtant veiller sur les affaires de la supérette familliale : "Je suis comme tout le monde, j’ai un métier, un crédit. J’ai une équipe d’employés exceptionnelle. Mais là, je n’ai pas envie."

>> LIRE AUSSI : Gard : la disparition de Chloé inquiète

Les + lus