Des salariés de Pixmania mis en examen

  • A
  • A
Partagez sur :

Une information judiciaire a été ouverte jeudi à Evry à l'encontre de cinq salariés du site web Pixmania et de l'épouse de l'un d'eux, mis en examen pour avoir mené un trafic de matériel électronique, pour un préjudice de plus de 150.000 euros. Agés de 28 à 37 ans, ces cinq hommes et une femme, originaires de la région parisienne et de Dunkerque dans le Nord, sont mis en cause dans un trafic qui a duré deux mois, d'avril à juin.

Ils sont soupçonnés de s'être servis, dans l'entrepôt dans lequel ils travaillent à Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne, en IPad, IPhone, appareils photos et autres matériels électroniques, qu'ils revendaient ensuite à moitié prix sur internet. Ils interceptaient également des articles retournés par les clients. Ils étaient en relation avec des membres du service de sécurité de l'entrepôt.

Cinq des six mis en cause ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Le sixième sera convoqué devant le procureur de la République.