Des déchets chimiques suisses en France

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Des déchets contaminés issus de l'industrie chimique bâloise ont été déposés en 1972 dans des chemins situés sur deux communes françaises proches de la frontière suisse, a-t-on appris mercredi auprès de l'association écologique suisse Pingwinplanet.

Selon les membres de cette association, créée en 2010, du béton et du gravier contaminés avec un puissant insecticide ont été déversés sur des chemins des communes de Hagenthal-le-Haut et Hagenthal-le-Bas, dans le Haut-Rhin, situées à moins de 10 kilomètres à vol d'oiseau de Bâle, en Suisse.

"Les autorités françaises connaissent l'existence de ce gravier contaminé de Hagenthal depuis 1972. Elles n'ont pris aucune mesure", affirme Pingwinplanet dans un communiqué en dénonçant des "conséquences fatales" pour la population, la faune, la flore et le ruisseau tout proche, le Lertzbach. "Ces déchets chimiques sont issus de la production de lindane, un insecticide aujourd'hui interdit, par l'ancienne entreprise Ugine Kuhlmann", poursuit l'association écologiste qui souhaite "l'évacuation immédiate" de ces déchets.

Le maire de Hagenthal-le-Bas, François Gasser, a souligné qu'il n'était pas au courant de ces dépôts.