Des cyclistes flashés ? Pas de clichés

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les autorités ont vérifié les clichés pris par les radars automatiques des Côtes d'Armor sans trouver trace des cyclistes qui disent avoir été flashés à 70 km/h, a affirmé jeudi le procureur de la République de Rennes dans un communiqué. "Les officiers de police du centre de traitement de Rennes ont vérifié tous les clichés pris le 4 décembre par ce 'radar', et plus généralement par ceux du département des Côtes-d'Armor, et sur aucun ne figurent des cyclistes", précise Thierry Pocquet du Haut-Jussé dans ce communiqué. "Il est possible que dans ses procédures techniques d'autocontrôle, l'appareil puisse parfois faire un flash, mais pas trois. Et bien sûr, dans ce cas, il n'y a pas de clichés", a-t-il précisé.

Pour le procureur de Rennes, le journaliste "a nettement présumé de ses performances". "J'ai le sentiment qu'en matière de radar automatique, on peut se permettre d'affirmer n'importe quoi et cela fera toujours recette", regrette-t-il. Frédéric Barillé maintient : "il n'y a pas de doute, on est une quinzaine à avoir vu ces flashes alors qu'on était à maximum 50 km/h". Et pour lui, clichés ou pas, il y a "dysfonctionnement".