Chevaline : aucune pièce "transmise"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le lieutenant-colonel Benoît Vinnemann, qui dirige l'enquête sur la tuerie de Chevaline, a assuré samedi qu'"aucune pièce de procédure n'a été transmise à la direction générale de la gendarmerie ou au cabinet d'instruction", en réponse aux affirmations du quotidien Le Monde daté de dimanche.

Pour sa part, le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, a également démenti l'existence de "synthèses partielles", comme l'affirme le quotidien. "Il n'existe pas de synthèse partielle. De plus, s'il devait en exister une elle ne serait jamais transmise à la direction générale de la gendarmerie", a affirmé Eric Maillaud. "On est en train de susciter des interrogations auprès des familles qui ne comprennent pas qu'elles ne soient pas mises au courant", a déploré le procureur de la République.

Les + lus