"Pelé" sur Netflix : itinéraire d'un gamin devenu le roi de la planète football

  • A
  • A
2:51
© Europe 1
Le zapping de demain est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Du lundi au vendredi dans Culture médias, Eva Roque vous livre ses conseils TV pour la soirée. Aujourd’hui, elle vous propose de redécouvrir sous un nouvel angle la carrière de Pelé, le joueur brésilien considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l'histoire du football.

Eva, vous vouliez consacrer votre zapping du lendemain à un documentaire événement ?

Oui, et si vous êtes fidèle à la matinale de Matthieu Belliard, vous avez de toute évidence entendu la chronique de Virginie Phulpin, qui partage mon enthousiasme pour un documentaire consacré à Pelé à voir sur Netflix. Avec la participation de Pelé ! Presque deux heures de souvenirs footballistiques et pas seulement. Car l’histoire de cet immense joueur de foot se confond avec celle du Brésil.

J’ai regardé et j’ai écouté ce film. Parce que la vie de Pelé, c’est aussi une suite de sons comme celui-là... Les clameurs d’un stade ont été sa nourriture terrestre pendant cette si longue carrière débutée alors qu’il n’avait que 13 ans et qui s’est achevée aux Etats-Unis en 1977.

Sur son maillot, 3 étoiles de champion du monde dont celle de 1970. Avec l’équipe du Brésil, il ne partait pourtant pas favori. Après le premier match, il était redevenu le roi du monde. Pelé, l’art du foot, au rythme d’une samba. Il l’a gagnée, cette coupe du monde. Je ne vous spoile rien. Et pourtant, on a beau connaître la fin, on se surprend à vibrer, à avoir peur, à trembler en voyant le maître Pelé fonçant vers le but de l’adversaire.

Lui aussi a tremblé. Il raconte ce stress qui ne l’a jamais quitté. Cette émotion trop vive à l’arrivée au stade, avant la finale contre l’Italie. Des milliers de supporters scandant son nom et lui, s’effondrant en larmes devant tant de marques d’affection. Il raconte ce moment face aux caméras des deux réalisateurs David Tryhorn et Ben Nicholas. Et pleure.

De tous les sons qui rythment ce documentaire remarquable, il y en a un qui revient. Pelé est assis, sur ces genoux, une boîte en bois et ses doigts qui tapotent délicatement la surface. Cette boîte, c’est celle de Pelé gamin, qui pour subvenir aux besoins de la famille, cirait les chaussures dans la rue. C’est tout ça Pelé et bien plus encore. Laissez-vous porter par ce documentaire, par le regard de Pelé, ses mots, son sourire et son émotion. A voir sur Netflix.